Accueil / Plateaux techniques

Plateaux techniques

Culture cellulaire : Hottes à flux laminaire, postes de sécurité microbiologique de classe II, Incubateurs à atmosphère contrôlée, Compteur de cellule, Bains-marie, microscope à platine inversée, centrifugeuse, agitateur de microplaques, Containers à azote liquide (cryoconservation des lignées cellulaires et échantillons tumoraux), systèmes xCELLigence (activité cellulaire en temps réel mesurée par impédancemétrie).

Biologie cellulaire et moléculaire : Microscopes conventionnels et à fluorescence, Microscope à platine automatisée, Spectrophotomètre et lecteur de microplaque, Thermocycleurs (PCR), cuves à électrophorèses verticales et horizontales (Turbo-Blot), cuve de transfert, imageur de gels, bloc réfrigérant, cuves de séquençage, Centrifugeuses, ultracentrifugeuse, congélateurs à –80°C, chambres froides (4°C et –20°C), Containers à azote liquide, Cytospin (centrifugation sur lame), Automate de coloration immunohistochimique, Tissue LyserTM (préparation de lysat tissulaires),Gentle MACS Dissociator, Nanodrop, Luminomètre, MicrotomeVibratome.

Imagerie : Système d’acquisition d’image par caméra à haute sensibilité pour microscopie conventionnelle et à fluorescence, scanner à lames histologiques, Table lumineuse et rampe UV, Imageur de chimioluminescence (Image Quant LAS4000).
Plateau de mesure de l’activité cellulaire en temps réel : deux systèmes RTCA xCELLigence (impédancemétrie) de 6 plaques chacun, un système RTCA « migration », un microscope automatisé CELLAVISTA.

Focus sur un plateau technique, unique en Europe, de mesure de l’activité cellulaire en temps réel par impédancemétrie (Technologie xCELLigence)

La technologie xCELLigence, développée par la société ACEA Biosciences (www.aceabio.com/main.aspx) permet de suivre l’activité cellulaire en temps réel et en continu sans marquage préalable. Alliance de la microélectronique et de la biologie cellulaire, cette technologie est basée sur une mesure d'impédance, les cellules poussant sur un support de microélectrodes d’or en modifiant le flux électronique. Une mesure d’impédance peut être réalisée fréquemment (i.e. 15 secondes étant l’intervalle minimal entre deux mesures) permettant ainsi de caractériser avec une grande précision aussi bien les événements précoces que tardifs de la réponse cellulaire. Le spectre d’applications les plus développées sur ce système concerne l’étude de la prolifération, la viabilité, la différenciation, l’adhésion, la migration et l’invasion cellulaire, en passant par l’étude des changements de morphologie cellulaire ou l’analyse fonctionnelle de récepteurs (GPCR, RTK) avec des applications directes dans de nombreux domaines (notamment en cancérologie, neurologie, cardiologie, toxicologie, immunologie et virologie…).

La plate-forme ImpedanCELL de la Structure Fédérative 4206 ICORE (Interactions Cellules, ORganismes, Environnement) de l’Université de Caen Normandie est répartie sur deux sites techniques : CLCC F. Baclesse pour toutes les applications hors virologie et LABÉO Frank Duncombe pour toutes les applications en virologie (pièce confinée L2). https://impedancell.fr

Au laboratoire, nous disposons actuellement de deux appareils Real-Time Cell Analyzer (RTCA) MP capables d’accueillir 6 plaques de 96 puits chacun permettant de réaliser près de 1200 analyses simultanées, d’un appareil RTCA DP capable d’accueillir 3 plaques de 16 puits et d’un microscope Cellavista adapté aux expériences à haut débit permettant de photographier presque instantanément 96 puits. Ces appareils ont été acquis grâce au soutien du CLCC F. Baclesse et aux fonds européens FEDER. Ce plateau est à notre connaissance le plus important au niveau académique en Europe; il est ouvert aux laboratoires de la Structure Fédérative (SF) 4206 ICORE de l’Université de Caen Normandie, ainsi qu'autres utilisateurs extérieurs académiques comme industriels.

Dans le cadre des travaux de l’unité concernant la validation préclinique de nouvelles stratégies thérapeutiques pour le traitement des cancers de l’ovaire, le criblage haut débit apparaît comme un outil de choix, mais reste souvent basé sur des tests de cytotoxicité très imparfaits, réalisés uniquement à un temps donné et ne prenant en compte qu’une partie des modifications de l’activité cellulaire. Dans ce contexte, la technologie xCELLigence apparaît comme un complément intéressant puisqu’elle permet d’appréhender et de suivre dans son ensemble l’activité cellulaire sur plusieurs jours, identifiant des variations très fines des capacités prolifératives, adhésives… des cellules étudiées, et ce que le phénomène soit précoce ou tardif. De plus, un suivi quotidien de la morphologie cellulaire effectué grâce à l’utilisation du microscope Cellavista permet de fournir des informations sur la nature du phénomène observé (détachement cellulaire, mort cellulaire, transition épithélio-mésenchymateuse, différenciation…).

L’Unité BioTICLA s’appuie également sur les services du CLCC François Baclesse et sur les plateaux techniques de la Structure Fédérative 4206 ICORE. http://icore.unicaen.fr/ Le projet de constitution de la structure fédérative 4206 ICORE résulte d’une réflexion menée depuis plusieurs années entre les membres de l’ISBIO (département scientifique de l’IBFA) et ceux du PRBME (Pôle de Recherche en Biologie Médicale et Epidémiologie). L’évolution parallèle de ces deux regroupements d’unités s’est réalisée de façon concertée, en particulier pour les acquisitions d’équipements lourds dans le cadre des Contrats de Plan Etat-Région (CPER), et avec pour objectif le rapprochement des 2 pôles lorsque le niveau de collaborations entre les équipes justifierait une politique commune. ICORE a d'abord été labellisée IFR (IFR 146) puis est devenue en 2012 une structure fédérative. Parmi les plateaux techniques de cette Structure Fédérative, notre unité accueille une partie de la plateforme Impendancell (descrite ci-dessus), le plateau de Cytométrie en flux et une partie du plateau d'Histo-Imagerie Quantitative en collaboration avec le CMAbio3.  

L’imagerie TEP (Tomographie par Emission de Positons) est utilisée par l’équipe BioTICLA depuis 2007, sous la forme de deux axes de recherche:

  • l’instrumentation afin d’optimiser la qualité des images et des valeurs de quantification tumorale ainsi que la productivité des protocoles TEP
  • l’évaluation thérapeutique précoce des traitements antinéoplasiques.

L’intérêt majeur de l’utilisation de l’imagerie TEP est que les perturbations métaboliques identifiées apparaissent avant toute modification de taille identifiable par les mesures au pied à coulisse pour les tumeurs cutanées ou par des mesures scannographiques pour les tumeurs internes (Lheureux et al, Trans Oncol, 2013).

Les examens TEP sont réalisés sur la plateforme CYCERON, sur une caméra Siemens Inveon qui est également équipée d’un scanner permettant un repérage anatomique précis des tumeurs, repérage affiné par les protocoles développés au sein de l’équipe et utilisant différents produits de contraste iodés (Lasnon et al, EJNMMI research, 2013). L’équipe BioTICLA utilisant des stratégies thérapeutiques basées sur l’association de plusieurs molécules, nous avons développé et validé un lit adapté à l’imagerie TEP permettant d'imager plusieurs animaux de façon simultanée afin d’augmenter le nombre d’animaux imagés par groupes de traitement sur une vacation microTEP (Aide et al, Nucl Med Com, 2010 ; Aide et al, Eur J Nucl Med Mol Imaging, 2011.)